Archive for October, 2011

ECM 2012 preview

October 29, 2011

The 6th European Congress of Mathematics will take place in Poland in early july 2012.

Registration will open next month, with a fee of about €250 until march 31.  Mini-symposia applications must be submitted no later than november 30.  There are two rounds of poster application (perhaps for those who want to resubmit?) in february and in april.

As for speakers, plenary ones have been announced (a good mix), as well as invited ones.  The 10 ECM prize winners, who must be under 35 as of june 30 (or under 38 for those with a “broken career pattern”), will be rewarded for work published before next monday (october 31) and will obviously also give lectures.  The deadline for submitting a nomination is next tuesday november 1st. (Update october 31: And since I’m a complete outsider to the whole thing and would like to test my impressions, I’d venture a few names, more than 10, that might end up with something: Kathrin Bringmann, Dennis Auroux, Anna Erschler, Laurent Berger, Sophie Morel, Vincent Beffara, Zeev Dvir, Ciprian Manolescu, Emmanuel Breuillard, Denis-Charles Cisinski, Corinna Ulcigrai).

Amusingly, anyone is allowed to nominate somebody, and one can even nominate oneself. I wonder how many realistic such nominations are made, but it’s true that there might be genuine cases, e.g. someone with truly great results but in a fairly technical domain and who thinks that the few experts who read the proof maybe forgot to send a nomination (or couldn’t for health reasons, say).

Finally, there are also several satellite meetings planned (both before and after the ECM), most of them in Eastern Europe.

Advertisements

Evariste Galois bicentenary

October 22, 2011

Three days early, and why not, here is a partial list of things related to the celebration of the bicentenary of the birth of Galois:

– the official site, with lots of ongoing events

– the CNRS has a 14-minutes long film “Je n’ai pas le tempsfor purchase, of which there’s a 6-minutes excerpt available:

– Pour la Science has a special issue

And, of course, recall that scans of all of Galois’ handwritten documents are available as pdf files on the website of the library of the Institut de France.

Revue de “Petite Initiation aux Mathématiques”, de Timothy Gowers

October 13, 2011

Il y a quelques jours, je déambulais chez un libraire, passant nonchalamment devant le présentoir des nouveautés du mois pour me diriger vers les romans. Mais, d’un coup d’œil furtif et accidentel audit présentoir, je remarque un titre tout à coup qui m’interpelle: Petite Initiation aux Mathématiques, publié tout récemment le 30 septembre.

Tiens, quelle drôle de couverture pour un livre de maths, me dis-je… Je regarde l’auteur: c’est le célèbre Tim Gowers, là, entre La médecine pour les nuls et L’officiel des prénoms!   Je me souviens alors d’un livre publié en 2002, la version anglaise originale, et que je n’avais pu me procurer à l’époque. Mais j’avais beaucoup apprécié le style de Gowers par ailleurs (ses fabuleuses undergraduate discussions, son texte plus philosophique sur “les deux cultures” — fort bienvenu de la part d’un mathématicien actif), il y avait donc tout lieux de penser que ce livre devait être agréable à lire également. Avec une traduction de Jean-Louis Basdevant, auteur de bons livres de physique, je suis convaincu, j’achète (et à 15€ c’est abordable).

Et bien, il tient toutes ses promesses!  Dans la préface, Gowers a semble-t-il en tête de s’adresser à des lecteurs, non-mathématiciens, qui sont curieux de découvrir d’une manière informelle comment on invente des maths nouvelles.  Je pense qu’effectivement le pari est gagné: en particulier, si vous êtes un(e) lycéen(e) de première S ou Terminale S, et que vous vous destinez à des études scientifiques, je vous le recommande chaudement. Le style est clair, les connaissances requises sont celles du lycée uniquement, et les thèmes abordés intéressants pour vos futures études, alors n’hésitez pas une seconde! (Et si 15€ c’est trop cher, allez voir les responsables de votre CDI pour leur suggérer de l’acheter, ou bien ceux de la bibliothèque/médiathèque de votre coin).  Le livre convient également tout à fait aux étudiants plus littéraires, notamment les philosophes (après s’être fait un petit rappel de juste quelques notions de base: nombres premiers, etc.).

La seule chose que je veux mentionner, c’est un ajout de taille à la liste de références historiques et philosophiques en fin d’ouvrage: pour ceux qui s’intéressent vraiment aux maths, il existe un ouvrage unique, également écrit par Gowers et deux co-auteurs, le Princeton Companion to Mathematics (voir aussi les listes d’errata si vous l’achetez: ici ,   et ), sorte d’encyclopédie moderne des maths pour l’étudiant(e) passionné(e), une splendeur.

Gowers est depuis quelques années un bloggeur régulier, et, sans surprise,  très intéressant. Il a notamment commencé récemment  une série d’articles (en anglais bien sûr) qui aborde les premières notions de mathématiques que l’on rencontre dans le supérieur (math sup ou L1: les connecteurs logiques, etc.), et que je recommande aux étudiants qui comprennent bien la langue anglaise (ou quitte à le traduire pour vous, mais sans faire de contresens!).